FRANçAIS

Martin Bakero est un poète, musicien, et chercheur sonore aux multiples facettes et provenances. Il s’est toujours intéressé à la poésie, à la musique, l’acte, et la folie, des domaines intimement mêlés dans ses diverses pratiques, qu’il destine toutes à explorer les frontières entre le son et le sens, entre la musique et la poésie. Il s’intéresse à la situation humaine dans l’espace, à comment la vie et l’art peut se développer dans l’espace de la voix. Ainsi il a participé dans des recherches en astrobiologie et psychiatrie.

A partir du souffle créateur, il énonce des phrases, des mots, des syllabes voire de plus en plus de sons protoverbaux. Il crée toute cette matière en directe, et grâce aux nombreuses technologies électroacoustiques qu’il se met à utiliser, la modifie, la spatialise, la rend visible, pour tenter de proposer un nouveau rapport entre réel et imaginaire, entre mots et choses, sons et sens. C’est ainsi qu’il créa les poésies « éléctropneumatique » et « acousmantique», puis plus récemment la poésie « acousémantique ».

Outre sa poésie action, il produit donc également des livres, des tableaux, des films, des installations, et anime des émissions de radio. Il a créé le cabaret pneumatique, est membre fondateur de mouvements poétiques tels que Casagrande, Réevolution poétique, Foro de Escritores. Il dirige le festival « Festina Lente » et le « Laboratoire d’Électropoésie Acousémantique » à la Société de Curiosités, L’Officinie et au Cirque Électrique à Paris. Il organise et coordonne de nombreux échanges entre Europe (France, Espagne, Autriche, Slovakie, Royaume Uni) et Amérique du Sud et Centrale essentiellement (Chili, Mexique, Argentine, Uruguay et Perou).

À l’origine distincte de sa poésie, ses expériences musicales se mêlent aujourd’hui à sa démarche poétique, comme le montrent ses projets tels que Pyramides, Laboratoire, Disautonomia, Motor Nightingale, Buzos Tacticos, pnEUmAtIkOs, Protosounds, The Synchronizers…

Son art est aussi largement alimenté par son expérience de psychothérapeute. Docteur en psychopathologie par l’Université Paris VII, il travaille dans des hôpitaux psychiatriques et consulte dans son cabinet où il cherche à traiter le symptôme comme une matière poétique. En effet, il pousse le symptôme à trouver une issue créative à son mal être, tout en considérant ce métier comme un art. Il explique régulièrement sa démarche dans divers magazine scientifiques. Il est membre du Centre de Recherches en Psychanalyse, Médecine et société (C.R.P.M.S.) à Paris VII et du U.T.R.R.P en tant que chargé de cours au Master II de psychopathologie de l’enfant. Il a animé des ateliers et cours magistraux dans diverses université à Paris, en Espagne, au Chili, au Mexique…

Il approfondit ses quêtes scientifiques à travers plusieurs axes parmi lesquels la bioélectricité, l’astrobiologie, la mécanique quantique, la mécanique des fluides, l’art gravitationnel, l’astrobiologie, la cabale phonétique et la poétique de l’inconscient.

Tout en élaborant le concept de la thérapie comme un art, il dirige des cures, privilégiant la trouvaille de techniques poétiques du symptôme. Il conduit des groupes de lectures et des séminaires autour de la folie, la poésie et les poétiques de l’inconscient, les Trans-Parents : Il a alors fait naître le concept de « Thérapoète », et l’association du même nom. Elle expérimente la poétique du soin, en prenant en charge les symptômes de la ville.

Ces apports mutuels entre poésie et thérapie l’ont mené à créer des performances poétiques faisant intervenir des mediums, ou des “entendeurs de voix” .

Il travaille sur des supports matériels et immatériels et mène des associations libres avec des amis artistes, qu’ils soient musiciens, poètes, peintres, danseurs, avec des amis mystiques et scientifiques, la physique des cordes et les procédures du non-sens, fabrique des objets extatiques selon des procédures cabalistes. Il s’est également penché sur les arts du cirque (Cirque Electrique, Cirque Hechizo, Taller El Litre)t réalise ainsi plusieurs performances avec des professionnels de l’apesanteur, mais aussi les sciences (il est chercheur invité au Laboratoire d’Astrobiologie de l’Université Catholique au Chili et à l’Institut Pasteur à Paris). Il a aussi fait le son pour des pièces de théâtre, et pour des films ou il a inventé des techniques précises autour du Transaural. Récemment il est en train de réaliser cinq films dont il est l’auteur : un sur une montagne résonnante au Chili, la naissance de la lune au Yucatan, le soin de la psychose par le carnaval au Brésil, la naissance de l’amour en Occitanie grâce à la confrérie des chevaliers du gai savoir et un autre sur le son inouï des aurores boréales en Norvège et les hyperboréens.

Dans ses présentations, il conduit une transe où le souffle poétique devient vie. Il utilise notamment des poèmes en mouvement, projetés sur son corps, celui de ses collaborateurs et sur des écrans, et spatialise sa voix en multiphonie, modifiée en direct par des filtres acousmantiques. Grâce à la mise en place de dispositifs microphoniques d’ample spectre, depuis les infrasons vers les ultrasons: il fabrique d’antennes, de capteurs et la découverte de nouvelles techniques de permutation et combinatoire de poèmes. Il explore les frontières entre le son, le sens, les sens, le non-sens, l’odorat, la vision, l’action, l’hallucination et le geste en poésie, toujours dans la recherche de l’ouverture des limites en poésie et son.

http://therapoetics.org/

  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • Print
  • PDF
  • Google Bookmarks
  • RSS